Les techniques de growth hacking des experts

Le growth hacking est un terme très à la mode en ce moment (comme vous avez sans doute pu le constater), mais ce n’est pas qu’un buzz word. Il s’agit de techniques qui permettent d’étendre rapidement la portée de ses actions afin de toucher plus de monde. Ce sont de petites astuces qui s’ajoutent au marketing plus traditionnel, mais qui font la différence. Il faut d’abord expérimenter avant de trouver les techniques de growth hacking qui vont fonctionner pour votre entreprise. Pour cela, le meilleur des conseils est de bien connaître sa cible. C’est à partir de là que vous allez pouvoir entreprendre des actions spécifiques pour la toucher. Vous trouverez ici des exemples de techniques de growth hacking utilisées par des experts en marketing et qui ont fait leurs preuves afin de pouvoir vous en inspirer.

growth hacker

Commençons par un exemple.

Pour ceux qui ne voient pas très bien ce que le growth hacking a de différent des techniques marketing habituelles, voici un exemple que vous connaissez surement. Il s’agit de Dropbox, qui a eu cette idée pour augmenter rapidement son nombre d’utilisateurs. Que fait Dropbox quand vous arrivez à la limite de stockage proposée gratuitement ? Elle vous propose tout simplement de l’espace de stockage supplémentaire gratuit en « parrainant » de nouveaux utilisateurs. C’est un moyen très rapide et efficace d’obtenir de nouveaux clients. On peut également citer l’exemple d’Hotmail (qui revient souvent pour illustrer le growth hacking et fait figure de pionnier) avec une simple phrase intégrée en bas de chaque mail envoyé qui permettait de proposer ce client mail à tous les destinataires d’e-mails envoyés par leurs utilisateurs ! Dans ces 2 cas, la croissance est donc exponentielle.

 Quelles sont les meilleures techniques de growth hacking ?

  1. Miser sur la qualité plutôt que la quantité

Au lieu de produire beaucoup d’articles (courts et pas forcément fouillés car très peu de temps pour le faire), privilégiez la qualité. Vous obtiendrez ainsi plus de trafic, de liens et de partages. Pour ce faire, il faut trouver des sujets qui intéressent vos cibles. Utilisez un outil comme BuzzSumo et trouvez les articles les plus partagés sur les mots clés qui concernent vos cibles. L’intérêt de cet outil est que vous allez obtenir la liste des articles qui fonctionnent le mieux sur certains sujets (puisque ce sont les articles les plus partagés). Vous êtes donc sûr de ne pas vous tromper en reprenant ces sujets. Inspirez-vous de ces articles, de leur traitement et essayez de faire encore mieux (en agrégeant plusieurs articles pour le rendre plus complet, en y ajoutant un contenu plus viral –infographie, vidéo…-, en ajoutant une interview d’expert…). N’ayez pas peur de faire long (prenez exemple sur les articles de Buffer), Neil Patel (bloggeur sur Quicksprout) a découvert que la taille moyenne d’une page web qui se place dans les 10 premiers résultats de n’importe quel mot clé sur Google a au moins 2000 mots. Ensuite pour que cela fonctionne, il faut atteindre les influenceurs. Là encore, c’est BuzzSumo qui va vous aider, en vous indiquant les URL des backlinks ainsi que les noms des personnes qui ont partagé ces articles. Il vous suffit ensuite d’engager avec eux sur Twitter, LinkedIn ou par mail. Lorsque vous leur proposerez un article de qualité en suivant cette méthode, il y a de fortes chances pour qu’ils le partagent d’eux-mêmes sans avoir à être trop insistant.

 

  1. Proposer un contenu en échange de l’inscription à votre newsletter

Il est primordial pour toute entreprise d’avoir une base mail importante afin de pouvoir gagner de nouveaux clients. Quoi de mieux que votre newsletter pour récupérer des adresses e-mails de personnes intéressées par ce que vous proposez. Par contre, il n’est pas forcément très facile de faire grandir cette base mail rapidement. Aussi, en offrant un contenu exclusif en téléchargement en l’échange d’une inscription à votre newsletter, vous arriverez à augmenter le taux d’inscription de façon exponentielle. Comment faire ? Utilisez les articles de votre blog pour proposer ce contenu (grâce à un CTA – call to action- bien visible en fin ou milieu d’article). Le contenu proposé doit être très pertinent avec l’article : par exemple, si vous rédigez un article qui liste 10 pratiques SEO incontournables, vous pouvez proposer une checklist SEO pour leur site web. Pour tester, commencez par identifier les 5 articles les plus populaires de votre blog et préparez un contenu pertinent pour chacun d’entre eux. Réalisez un joli CTA (n’hésitez pas à faire de l’A/B testing pour l’optimiser) puis une landing page cohérente avec l’offre proposée afin de recueillir l’adresse mail. Et voilà, vous devriez voir augmenter le nombre d’inscrits à votre newsletter très rapidement.

 

  1. Rédiger une checklist pour la promotion de vos articles

Dans la stratégie de contenu, la majeur partie de votre temps doit être employée à promouvoir les contenus que vous proposez et non à les créer. Vous pouvez avoir les meilleurs contenus du monde, si vous ne faites rien pour qu’ils soient lus, cela ne va pas arriver tout seul. Pour mettre toutes les chances de votre côté vous devez vous créer une routine de promotion que vous répéterez après chaque publication sur votre blog. Avoir une checklist vos permettra de ne rien oublier. Listez tout d’abord tous les réseaux sociaux que vous possédez sans en négliger (Facebook, Twitter, Google +, Instagram, Pinterest, LinkedIn, Vine, YouTube…) Pensez à varier les phrases d’accroche et les visuels. Vous pouvez même décider de poster plusieurs fois ce contenu sur les réseaux sociaux, il sera alors impératif de trouver un angle différent pour le partager afin de ne pas lasser vos communautés. Ne négligez ensuite ni les forums, ni les sites de social bookmarking (tel que StumbleUpon, Delicious ou Digg). Enfin, pensez au guest blogging qui vous permet d’élargir votre audience en échange d’un contenu qualitatif et ciblé, ainsi qu’aux commentaires (qui doivent impérativement être pertinents et apporter des renseignements complémentaires à l’article commenté) dans lesquels vous pouvez promouvoir votre contenu. Et, astuce supplémentaire, commentez sur Slideshare. On n’y pense pas forcément et c’est pourtant très efficace.

 

  1. Miser sur la réciprocité

De manière générale, il est conseillé de mettre en avant sa communauté sur les différents réseaux sociaux en likant, commentant et partageant leurs contenus. En effet on est plus enclin à rendre la pareil à une personne qui nous a aidé. Cela fonctionne très bien par exemple pour les recommandations sur LinkedIn, lorsque vous recommandez les compétences d’une personne de votre réseau, 9 fois sur 10 il fera de même dans la foulée. Pour être plus précis, voici un hack qui fonctionne bien, sur les groupes LinkedIn ou Facebook. L’idée est de commencer par mettre en avant l’administrateur du groupe en lui demandant de bien vouloir répondre à une interview que vous allez poster sur votre blog ou un blog influent sur lequel vous guest-bloguez. Attention votre approche doit être amicale et dénuée de toue intention commerciale. Soignez également les questions de votre interview, plus vous serez pertinent, plus l’administrateur du groupe vous considérera comme expert et se sentira valorisé par votre démarche. Laissez ensuite passer un peu de temps tout en gardant contact avec lui. Puis, lorsque vous aurez rédigé un contenu très qualitatif et surtout qui correspond parfaitement aux problématiques traitées dans ce groupe, vous pourrez alors retourner solliciter l’administrateur pour qu’il parle de votre contenu, ce qu’il fera dans la plupart des cas.

 

  1. Multiplier les occasions de s’inscrire à votre newsletter

Tout simplement en installant une « hellobar » (barre tout en haut de vos pages que vous pouvez personnaliser en incitant les visiteurs à s’abonner à votre newsletter et qui peut rester en haut de l’écran même quand on scrolle) ou un « Intent Exit » qui permet d’afficher un pop-up au moment où le visiteur s’apprêtait à quitter votre page. Ces 2 fonctions sont disponibles gratuitement sur SumoMe. Elles permettent de suggérer aux visiteurs de s’abonner à votre newsletter en plus des endroits habituels (CTA de fin d’article ou sidebar).

 

  1. Miser sur le mardi

Il n’est jamais facile de savoir quand envoyer sa newsletter ou proposer un contenu. Le meilleur jour de la semaine semble être le mardi. En effet, le lundi sert à rattraper ce qui est arrivé pendant le week-end, le vendredi subit l’emballement lié à l’approche du week-end, le mercredi, journée des enfants oblige, n’est pas forcément travaillé par tout le monde… Le mardi reste encore dans le début de la semaine et l’énergie qui va avec, il parait donc idéal. Néanmoins rappelez-vous aussi que cela dépend de votre cible et de ses habitudes ainsi que de votre domaine d’activité. Le mieux est de tester les différents jours afin de savoir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

 

Quelques ressources complémentaires pour terminer :

Cette présentation explique ce qu’est le growth hacking en donnant de nombreux exemples

 

Retrouvez également d’autres hacks expliqués par des marketeurs français ici comme notamment le Twelcome en image, la réponse à mon mail précédent, l’utilisation de la tweeter lead gen card gratuitement, ou encore comment le chat potté peut vous amener du business !

 

Et si vous voulez connaître les meilleurs outils pour mettre en place vos techniques de growth hacking, rendez-vous sur cette page (en anglais) qui propose 50 outils vraiment utiles pour vos hacks.

 

inscription NL 2

 

Sources

Anil Argawal de Bloggers Passion dans cet article

Dmytri Dragilev sur TheNextWeb

Nicolas Bannier sur FrenchWeb

Vous aimez ? Partagez :

2 Commentaires

  1. kindy 30/12/2016 Répondre

    Pourquoi je n’ai pas vu ton blog avant, j’ai pris le max d’infos et les liens externes sont autant riches que ton contenue merci Clarisse. Comme tu le dis adapter à la cible et j’ajouterai ceci si vous voulez réussir agissez donc après lecture faite vous une petite check liste et mettez en pratique ce que vous apprenez. Thanks et bonne fête

Laisser un commentaire