Les points essentiels pour un titre vraiment percutant

Dans une stratégie de contenu, il faut penser aux détails. En effet il faut parfois très peu de choses pour que cette stratégie soit un échec. Votre contenu répond bien à un besoin de votre cible, il est pertinent et intéressant aussi bien sur le fond que sur la forme, seulement il n’est pas beaucoup vu. Pourquoi donc ? Lorsque votre contenu est trouvé sur un moteur de recherche, ou encore pire lorsqu’il est partagé sur les réseaux sociaux, il y a très peu d’informations avec. La plupart du temps, seul le titre apparaît. C’est donc ici une des clés du succès de votre stratégie. Si votre titre n’est pas assez accrocheur, personne n’ira se donner la peine d’aller le regarder, et tous vos efforts n’auront servis à rien. Le titre, c’est le call-to-action de votre contenu, c’est lui qui invite le lecteur à cliquer pour en savoir plus. Vous devez donc le soigner tout particulièrement, en suivant ces quelques conseils très simples. D’autant plus qu’avec la multiplication des contenus présents sur internet et la baisse du temps d’attention des lecteurs, il va falloir être percutant si vous voulez sortir du lot.

Alors, prêts à être remarquable ?

C’est parti ! Mon premier conseil sera d’éviter les titres trop généraux et plats ou déjà lus partout. Vous devez mettre en avant un avantage différenciant, une promesse forte qui va donner envie de cliquer pour lire. Employez des mots forts, voire des superlatifs et des signes de ponctuation, sans tomber dans le sensationnel version magazine people. Vous pouvez aussi prendre le contre-pied de ce qui est attendu, ou tenter le titre polémique (attention toutefois à ne pas aller trop loin et à justifier votre titre par de vrais arguments par la suite). Veillez à rester simple et faire court (pour être plus percutant mais aussi pour le partage sur twitter et ses 140 caractères).  Laissez tomber les métaphores complexes, les jeux de mots ou les tournures trop alambiquées ainsi que le vocabulaire trop technique ou que votre cible n’emploie pas. L’utilisation de l’humour (qui nécessite d’être placé dans un contexte) est délicat car il n’est pas possible de l’expliciter dans un titre. Personnalisez vos titres par rapport à votre audience, faites en sortes qu’ils comprennent que vous vous adressez à eux, que ce contenu est fait pour eux. Placez-y au moins un mot-clé, sans tomber dans l’extrême : la liste de mots-clés que seuls les robots de Google auront envie de lire  (et encore…). Et enfin, comme toujours, vous pouvez faire des tests. Vous verrez ainsi que vous pouvez multiplier le nombre de vues en changeant seulement quelques mots. Alors n’hésitez pas !

Donc on récapitule :

–          Pas de titres généraux ou plats

–          Inclure un avantage ou une promesse forte

–          Employer des mots / formules / ponctuations qui feront forte impression

–          Aller là où on ne vous attend pas

–          Faire simple et être concis

–          Ecrire pour sa cible

–          Placer 1 ou 2 mots-clés

–          Faire de l’A/B testing

Voilà donc grâce à ces quelques conseils, vous allez pouvoir écrire des titres percutants et donner envie de lire votre contenu et aussi de le partager.

Quelques idées maintenant pour vous aider à démarrer :

–          Citez des statistiques

–          Utilisez la négation ou l’inverse de ce qui est recherché (« Pourquoi vos visiteurs ne restent pas sur votre site ? »)

–          Faites un « top 5 », utilisez des chiffres (« 30 conseils pour… »)

–          Posez une question

–          Proposez une solution à un besoin

–          Reliez votre contenu à l’actualité ou à une personne célèbre

 

Cette fois-ci vous savez tout ! Il ne reste plus qu’à mettre ces conseils en pratique. Et comme je vous aime bien, je vous donne rendez-vous lundi avec une checklist en 10 points pour vérifier le potentiel d’efficacité de vos titres.

A lundi donc pour télécharger le checklist indispensable pour des titres efficaces.

Edit 14/10: suite au commentaire de Thomas, je rajoute donc un conseil supplémentaire: relisez-vous !

Vous aimez ? Partagez :

3 Commentaires

  1. Rocher 14/10/2013 Répondre

    J’aurai ajouté : relisez-vous. C’est valable pour cet article. « Ecrir » s’écrit Ecrire. Quant à l’utilisation de la négation, c’est discutable… « Vos lecteurs zappent ? Retenez-les ! » me semble plus attractif. Ah, et puis : « un contexte autour » est une formule redondante. S’il y a contexte, c’est qu’il y a bel et bien un « autour ». Enfin, votre titre est peu « percutant », si vous me permettez… Bien à vous. TR.

    • Auteur

      Merci pour votre oeil de Lynx Thomas, j’ai pourtant relu cet article plusieurs fois mais ceci avait échappé à ma vigilance. C’est maintenant corrigé. Et je rajoute votre conseil.
      Bien à vous.

  2. Alexandra 16/10/2013 Répondre

    Bonjour Clarisse,
    Merci beaucoup pour ces conseils, dont je tiendrai compte lors de la rédaction de mon prochain article !
    Alexandra

Laisser un commentaire