La paresse, un péché vraiment capital sur les réseaux sociaux

 

Je vous livre aujourd’hui un petit dilemme que j’ai souvent en tête lorsque je publie sur les réseaux sociaux : face à un problème de temps et une fausse idée selon laquelle il faut à tout prix occuper l’espace si on veut avoir une bonne visibilité sur le web, on est souvent tenté d’automatiser ses publications sur les réseaux sociaux. Alors mettons toute de suite les choses au clair: publier pour publier ne sert à rien, mieux vaut ne rien partager plutôt que de faire les choses à la va-vite. Car un post qui n’a pas été pensé en fonction du support et de la cible ne sera pas pertinent donc inutile. Alors quand en fin de journée vous vous rendez-compte que vous n’avez pas assez alimenté votre compte Twitter ou autre, ne vous précipitez pas sur le premier article plus ou moins en rapport avec votre ligne éditoriale que vous croisez dans votre veille pour le partager sans même le lire en entier. De la même façon, prenez le temps de personnaliser chaque post au lieu de reprendre les textes d’accroche par défaut que vous trouvez en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux à la fin des articles. Bien sûr ces boutons sont là pour vous faciliter la tâche et faire en sorte que vous partagiez l’article en question mais le texte doit correspondre à votre cible. N’oubliez pas que votre stratégie de contenu est centrée sur la valeur ajoutée que vous allez pouvoir apporter à vos cibles en répondant à leurs interrogations quotidiennes, aux problèmes qu’elles rencontrent. Soyez précis si vous voulez qu’ils cliquent au lieu de vous contenter de reprendre le titre de l’article. Ajoutez un angle, un contexte qui intéressera vos cibles. Pire encore, ne laissez pas l’accroche en anglais quand il s’agit d’articles dans cette langue, même si la langue anglaise est maintenant bien utilisée dans certains domaines d’activités, un titre en français aura plus d’impact (n’oubliez pas toutefois de préciser que vous renvoyez vers un article en anglais pour ne pas décevoir les personnes qui auraient cliqué).

En voulant aller vite, on oublie le principal : la personnalisation. Gardez toujours en tête les personnes qui constituent votre cible et publiez pour elles (pas pour vous) sur les sujets qui les intéressent. Mettez-vous à leur place et demandez-vous toujours si elles vous remercieraient pour ce que vous allez publier, c’est encore le meilleur moyen de vous assurer que votre post possède un intérêt pour votre cible.

 

MERCI (2)

 

Voici donc pour vous une petite liste de Do & Don’t concernant la paresse sur les réseaux sociaux qui vous aideront à faire les bons choix quant à vos publications.

 

DON’T

  • Ne pas prendre le temps de lire l’article que l’on partage en entier
  • Utiliser les boutons des réseaux sociaux présents sur l’article que l’on veut partager et partager directement (en utilisant le texte d’accroche par défaut)
  • Lier son blog aux réseaux sociaux, là encore sans personnalisation
  • Poster systématiquement ses articles sur tous les groupes LinkedIn et communautés Google + que l’on suit avec la même accroche

 

DO

  • Prendre le temps d’écrire un texte d’accroche personnalisé qui va mettre en avant un aspect particulier de l’article partagé (de préférence lié aux problématiques de vos cibles)
  • Lire l’article que l’on partage en entier pour s’assurer que l’on est d’accord avec la thèse défendue par l’auteur (ou prendre le temps d’ajouter un commentaire le cas échéant) et qu’il ne comporte pas de lien commerciaux vers un site concurrent
  • Poster à la main chaque article sur ses réseaux sociaux en prenant le temps d’ajouter des éléments qui feront cliquer en accord avec les spécificités de chaque réseau social (hashtags, images, longueur du texte d’accroche…) et en respectant les horaires les plus adéquats
  • Interagissez, engagez votre communauté en posant des questions par exemple
  • Poster certains de ses articles dans les groupes LinkedIn et communautés Google + qui sont exactement sur le même domaine, choisir une accroche en fonction des cibles du groupe et surtout poster aussi des articles de votre veille (d’autres personnes que vous !)

 

paresse do dont

 

Et vous, préférez-vous utiliser des astuces et autres automatisations pour vous permettre de poster de façon régulière et vous assurer une présence continue sur les réseaux sociaux ou privilégiez-vous la qualité et la pertinence envers votre cible? N’hésitez pas à partager votre opinion dans les commentaires.

Vous aimez ? Partagez :

0 Commentaire

Laisser un commentaire