Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/content/40/11061840/html/wp-content/plugins/cta/classes/class.cta.render.php on line 384

La curation

dans la stratégie de contenu

 

Parlons aujourd’hui de la curation, cette étape indispensable dans l’organisation de sa veille afin de partager des articles intéressants avec sa cible, ou de mettre de côté des articles comme source d’inspiration pour la production de son propre contenu. Je vous propose un article en 2 parties, car le sujet est vaste. Voyons d’abord aujourd’hui ce qu’est la curation, à quoi ça sert et les outils qui vous seront utiles pour la réaliser. Et dans le prochain article (après-demain) nous aborderons la partie éthique de la curation avec 4 bonnes pratiques à suivre.

 

Donc qu’est-ce que la curation ?

La curation de contenu est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. (source Wikipédia)

Afin de bien comprendre ce que c’est, il convient de différencier 3 notions : l’agrégation, la curation et la création, qui sont 3 façons de gérer du contenu. L’agrégation consiste à obtenir un ensemble de contenus liés à une thématique donnée de façon automatique (soit par une recherche par hashtags sur Twitter par exemple, ou par mots-clés sur différents outils). Le contenu est alors partagé en l’état. Le fait que ce soit une technologie ou une machine qui fasse ce tri ne donnera pas forcément un résultat pertinent et les sources ne seront pas forcément toutes de confiance. La curation quant à elle fait intervenir l’homme dans le traitement et l’organisation des contenus avant de le partager. Cela suppose donc un ajout de valeur et une sélection réalisée avec une ligne éditoriale. Certains outils de curation permettent également d’ajouter un commentaire afin d’apporter un éclairage ou un avis sur les contenus partagés. Enfin la troisième possibilité est de créer son propre contenu c’est-à-dire de réaliser tout le processus de création depuis la réflexion sur le sujet, jusqu’à la mise en page en passant par la rédaction, le choix des images, du format… Cette forme de contenu étant la plus longue à produire (et la quantité de contenus disponibles sur le web étant de plus en plus importante) il est très tentant de se contenter de faire de l’agrégation ou de la curation de contenu (souvent déguisée en création de contenu mais nous y reviendrons dans le prochain article).

 

Principe de la curation

La curation s’effectue en 3 étapes :

1. La sélection :

il s’agit de réunir différents contenus autour d’une thématique choisie. Pour cette étape, on peut soit s’appuyer sur sa veille (qui sera mise en  place avec différents outils comme un agrégateur de flux RSS, des abonnements à des newsletters, des alertes Google sur certains mots-clés…) ou alors on peut faire une recherche spécifique sur différents réseaux sociaux et sites ou blogs en utilisant les outils de recherche présents sur ces sites.

2. L’éditorialisation :

c’est lors de cette étape que le curateur va structurer les contenus qu’il a sélectionnés autour d’une thématique ou d’un angle bien précis. Toute la valeur ajoutée de la curation réside dans cette étape qui va permettre de donner un sens à ces différents contenus en faisant intervenir un choix personnel dans l’angle dans lequel cette organisation de contenus va se faire. La personnalité, les idées, les valeurs, le sens de l’humour du curateur vont apparaitre et permettre de différencier une curation d’une autre.

3. Le partage :

Après avoir sélectionné et structuré ses contenus, il va falloir partager sa curation, en la rendant disponible aux internautes sur une plateforme de curation ou sur son site directement. La plupart du temps un lien menant à cette curation est lui-même partagé sur les réseaux sociaux afin d’attirer le plus grand nombre de visiteurs.

les 3 étapes de la curation

 

Les avantages de la curation

La curation va permettre une chose essentielle à l’internaute de nos jours, elle va lui faire gagner du temps (enfin en théorie, quand celle-ci est bien faite, car elle peut vite au contraire perdre l’internaute dans une quantité phénoménale de contenus). En effet, étant donné que les contenus ont été sélectionnés pour leur pertinence et triés autour d’une idée précise, elle permet d’apporter différents points de vues et des informations complémentaires sur un sujet donné, et ce, au même endroit. La curation permet également de donner du sens, en classant les contenus par thématique et en les éditorialisant, le contenu n’est plus seul mais fait partie d’un ensemble cohérent à valeur ajoutée. Enfin la curation va permettre de faire émerger des contenus moins facilement accessibles, car provenant d’une recherche plus approfondie ou réalisée différemment. Elle va donc donner sa chance à des contenus qui seraient mal référencés sur Google par exemple mais qui n’en sont pas moins de qualité.

avantages de la curation

 

Les utilisations de la curation dans la stratégie de contenu

La curation va s’inscrire dans votre stratégie de contenu en permettant tout d’abord d’ajouter du contenu régulièrement sur votre site ou blog, en répondant à la vocation de la stratégie de contenu qui est de fournir du contenu utile à sa cible. Vous avez 2 possibilités d’utilisation de la curation : soit vous la produisez sur une thématique qui sera pertinente pour votre cible dans le but de la livrer sur votre blog, soit vous utilisez la curation pour trouver les sujets qui vont intéresser vos cibles et la façon dont ils sont traités par les influenceurs, afin d’inspirer votre propre création de contenu. C’est aussi le moyen de proposer votre vision, de faire ressortir votre personnalité en commentant les contenus sur un certain ton qui saura engager et fidéliser vos lecteurs ; et l’occasion également de vous positionner en expert d’un sujet en offrant le meilleur des contenus disponibles.

utilisations de la curation

 

Les outils pour faire de la curation

Venons-en maintenant aux différents outils disponibles pour vous permettre de faire votre curation. Il en existe beaucoup (la plupart gratuits avec des options payantes) qui vous aideront à sélectionner, regrouper, organiser et éditorialiser votre curation.

Les plus connus sont Scoop-it ou Storify : ces outils de qualité permettent au curateur d’agréger son contenu depuis différentes sources (mais aussi depuis les curations des autres) et les pages sont présentées par thème. Pour ce qui est de leur spécificité : Storify est basé sur le temps réel et très utilisé par les journalistes alors que Scoop-it se veut être une plateforme de publication par curation sociale.

storify_2013-03-27_at_20201_pm

 

Vous pouvez également utiliser Evernote qui permet de classer les articles par « carnet » (=thèmes) et d’y ajouter des commentaires et des étiquettes pour faciliter la recherche. L’organisation des contenus est donc particulièrement bien gérée. Vous pouvez ensuite partager un lien vers un carnet que vous aurez rendu public ou collaborer sur un carnet. Le plus de cet outil est que vous pouvez y mettre tout type de fichiers (PDF, pages web, photos prises avec votre appareil…) Enfin, il est disponible sur web, Smartphone et tablette et vous suivra donc partout.

Evernote-for-Mac-1

 

Flipboard magazine regroupe les articles trouvés sur l’appli Flipboard (qui agrège différents réseaux sociaux ainsi que des flux thématiques) avec une lecture agréable sur tablettes et smartphones (possibilité également d’éditer les magazines sur le web).

Pearltrees présente de façon visuelle (sous forme de mapping) les liens des contenus sélectionnés en les classant par catégorie, sous-catégories… C’est un outil particulièrement ludique et visuel.

pearltrees3-1024x629

 

Par contre, j’hésite un peu à vous parler de Paper.li car l’agrégation des contenus se fait de façon tellement automatisée (et la curation est publiée automatiquement donc sans qu’une personne n’intervienne forcément dans la sélection ni dans l’éditorialisation qui sera alors très limitée) que les résultats sont souvent de piètre qualité. D’ailleurs les twittos montrent un certain mécontentement par rapport à cette curation qui arrive de façon régulière sans être intéressante et donc pollue leur timeline. C’est donc plutôt un outil à mettre dans la catégorie des mauvaises pratiques de la curation (mais j’en parle car il est souvent cité dans les articles sur la curation).

 

Nous aborderons d’ailleurs les bonnes pratiques pour faire de la curation éthique dans le prochain article qui sera publié mercredi, donc restez dans les parages. Je vous laisse maintenant avec une connaissance précise de ce qu’est la curation de contenu est de ce qu’elle peut vous apporter dans votre stratégie de contenu. N’hésitez pas comme toujours à partager vos réflexions dans les commentaires.

4 Commentaires

  1. Je vous ai déjà répondu sur Google Plus via la communauté, mais je tenais à le faire localement sur la page interne en question. Félicitation pour ce très bel article. Je repasserais avec plaisir sur votre site!

    • Auteur

      Merci Vincent, ravie que cet article vous ait plu et au plaisir de vous revoir sur ces pages.

  2. Alain Souffi 27/11/2013 Répondre

    Merci pour cet article de grande qualité. Je n’ai pas trop de temps à consacrer à la veille et les outils que vous présentez me semblent être une vraie solution. Et que pensez vous de Pinterest

    • Auteur

      Merci pour votre commentaire Alain. Pinterest est très utile pour trouver des infographies notamment mais si vous avez peu de temps, il vaut mieux vous concentrer sur des outils de curation plus généraux comme ceux cités dans l’article. A très bientôt sur ce blog.

Laisser un commentaire