La data ou comment utiliser la science (simplement) pour améliorer votre contenu

En faisant ma veille quotidienne sur la stratégie de contenu, je suis tombée sur ce blog US qui explique la technique du gratte ciel (The skyscraper technique en VO). Il s’agit d’une méthode pour créer du contenu pertinent pour sa cible avec une réelle valeur ajoutée en se basant sur une étude simple des contenus qui fonctionnent le mieux. J’ai donc décidé de vos en parler aujourd’hui mais attention, c’est une méthode un peu trop « scientifique » à mon gout (faire entrer chaque contenu dans des cases rigides en suivant des règles du type: un article doit avoir 3 images, 653 mots…) que je vous conseille d’utiliser avec certaines libertés afin de conserver un ton et une liberté qui permettront un rendu moins mécanique et similaire. Attention également à ne pas faire de raccourci et se contenter de reprendre un contenu qui a bien marché au lieu d’étudier les raisons de sa performance pour les appliquer à votre contenu. Mais commençons par voir en détail de quoi il s’agit:

technique gratte ciel

Qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la théorie du gratte ciel est simple, elle vise à créer un contenu de grande qualité en s’appuyant sur les caractéristiques du meilleur contenu existant. Il s’agit donc de trouver les contenus les plus qualitatifs (et surtout les plus partagés) sur un sujet qui intéresse vos cibles et de l’étudier en détails afin de tenter de percer le secret de la recette d’un contenu performant. Ainsi il vous suffira de reproduire cette recette pour vos propres contenus à l’avenir. Vous devriez ainsi améliorer fortement votre reach en rendant votre contenu plus partageable.

 

Comment faire ?

La première étape va être de trouver les contenus de qualité que vous allez étudier. Vous suivez déjà certainement des influenceurs dans votre domaine d’activité et voyez passer de nombreux contenus de qualité que vous pouvez étudier (grâce aux indicateurs qui comptent les partages sur les réseaux sociaux par exemple). Mais il existe aussi un outil très simple d’utilisation (et grauit) qui regroupe toutes les informations dont vous aurez besoin: Topsy

topsy

Utilisable sur des contenus en français (même si cet outil est américain à la base, il fonctionne dans toutes les langues) ce moteur de recherche puissant vous indiquera quels sont les articles les plus partagés à une date ou sur une période précise et sur un sujet bien défini. Il vous donnera également des informations sur les sujets qui intéressent le plus les personnes qui s’intéressent au sujet donc des idées d’articles de contenus additionnels en perspective (sujets auxquels vous n’auriez pas pensé, autre angle sur un sujet déjà couvert, informations complémentaires sur un sujet déjà couvert…). Bref n’hésitez pas à l’utiliser pour vous créer une liste de sujets d’avance. Topsy vous donne également des données chiffrées (nombre de liens partagés, nombre de tweets de cet article…) ou à défaut donnera un chiffre qui combine toutes ces données pour avoir une idée du potentiel viral de chaque contenu. Vous pouvez donc comparer les sujets qui se partagent le plus sur twitter et ceux dont les liens sont plus partagés via d’autres articles et ainsi comprendre ce qui est le plus apprécié. Vous pouvez également voir quels sont les titres qui fonctionnent le mieux pour chaque contenu ou le type de contenu le plus partagé (image, vidéo, texte…). Bref vous pouvez pousser votre analyse assez loin. N’oubliez pas de regarder dans ces contenus les plus partagés, la taille moyenne de l’article idéal, le nombre d’image qu’il contient ainsi que les mots-clés ou phrases-clés qui reviennent. Ceci vous permettra d’avoir les clés pour passer à l’étape suivante: l’amélioration de votre contenu.

 

Comment tirer parti de toutes ces informations ?

L’idéal va être de travailler sous forme de tableau et d’indiquer les informations suivantes afin de les étudier. Faites donc une ligne pour chaque article après avoir mis en titre de document le sujet précis de votre recherche. Sur chaque ligne indiquez:

– le titre de l’article

– le lien vers l’article

– la longueur de l’article (nombre de mots*)

– le nombre d’images (ou de contenu rich media)

– un niveau de qualité que vous estimez (cela peut-être une note sur 10 par exemple)

– les mots clés*

– le nombre de partages du lien

– le nombre de partages sur les réseaux sociaux

*Pour évaluer facilement le nombre de mots d’un article vous pouvez utiliser un outil gratuit comme Counter Words. Pour les mots-clés, outre ceux que vous pouvez trouvez dans la balise keywords (de moins en moins utilisée) vous pouvez utiliser un compteur qui évaluera la fréquence de mots ou de phrases dans un texte donné comme Write Words.

En observant ces articles performants vous pourrez également trouver d’autres données pertinentes à étudier que vous pourrez alors ajouter sur votre tableau.

L’étape suivante va être de tirer des conclusions de vos observations et ensuite d’appliquer les « règles » que vous aurez établies.

Pour vous aider voici un exemple des éléments sur lesquels vous allez pouvoir travailler pour améliorer la partageabilité (oui je sais ce n’est pas un mot mais on se comprend) de votre contenu:

allongez vos textes: même si la tendance est au snacking content (contenus courts facilement consommables) ne vous y trompez pas, un article de fond est toujours apprécié et plus qualitatif et surtout meilleur pour votre SEO !

ajoutez des images, de la vidéo ou tout autre forme de contenu « riche » qui sera apprécié et partagé (une personne pourra partager tout l’article s’il lui plait mais il pourra aussi choisir de ne partager qu’une image, une vidéo ou un élément spécifique de l’article, vous multipliez donc les occasions de partage). Pensez aussi à ajouter des petites phrases directement tweetables (grâce à l’outil très pratique Click To Tweet)

approfondissez votre sujet en ajoutant des exemples, des outils pratiques et autres conseils pour aller plus loin

soyez stratégiques et pensez à votre SEO en travaillant les mots-clés et en utilisant les phrases souvent utilisées par votre cible pour rechercher du contenu

Grâce à cette méthode, vous allez pouvoir améliorer sensiblement la qualité de votre contenu, ce qui vous permettra d’obtenir plus de backlinks. Car au delà de toutes les tactiques plus ou moins agressives pour faire connaitre votre contenu (promotion sur les différents réseaux sociaux, envoi d’e-mail, posts sponsorisés…), la recette ultime pour rendre son contenu partageable c’est la qualité ! C’est ça le pur Inbound Marketing, faire venir des prospects a soi au lieu de s’imposer à eux. Et pour cela rien de tel que de proposer un contenu pertinent.

clicktotweet-contenu de qualité pour backlinks

Cette méthode mérite d’être testée car elle n’est pas compliquée à mettre en oeuvre et ne vous coûtera rien (à part un peu de temps), alors à vous de vous amuser avec la data !

Bonne semaine à tous.

 

inscription NL 2

Vous aimez ? Partagez :

1 Commentaire

  1. Intéressant merci ! Je garde l’outil « counter words » et la démarche que dans mon métier on appelle « modéliser l’excellence » pour la reproduire.

Laisser un commentaire