Avoir un Blog pour votre société : les erreurs à éviter

Le blog est un atout considérable pour vous faire connaître sur internet, car c’est disposer d’un espace d’expression entièrement libre et dont vous êtes le propriétaire (contrairement à votre page FB par exemple que notre chez Mark peut décider de fermer à tout moment, comme il l’a fait avec notre pauvre Clara Morgane nationale). Mais revenons-en au blog, qui va bien-sûr être l’outil privilégié de votre stratégie de contenu tout en vous permettant d’améliorer votre référencement naturel et votre visibilité et en participant à façonner votre image et à démontrer votre expertise. Tout ceci ne semble pas encore très bien intégré par les entreprises françaises dont seulement moins de 10% possèdent un blog. Ceci est d’autant plus regrettable quand on regarde les chiffres suivants (issus du marché US, mais tout de même très parlants) :

–          61% des consommateurs online ont fait des achats suite aux recommandations d’un blog

–          Les marketeurs B2B qui utilisent le blog génèrent 67% de leads en plus que ceux qui n’en ont pas

–          Les entreprises qui bloguent génèrent en moyenne 434% de pages indexées de plus

–          Les sociétés qui utilisent le blog et l’e-mail marketing génèrent deux fois plus de trafic de leurs campagnes e-mailing que celles qui n’ont pas de blog

En bref, avoir un blog va augmenter votre trafic et vos leads, maximiser l’impact de vos autres efforts marketing et vous permettre de servir de prescripteurs aux acheteurs.

S’inscrivant dans une démarche de stratégie de contenu, un blog est à considérer avec soin. Avant de le lancer, il faudra donc avoir défini votre cible et ses attentes, votre ligne éditoriale en fonction et trouvé les ressources nécessaires pour la rédaction des articles. En plus de ces considérations préalables, voici quelques erreurs à éviter si vous voulez tirer le meilleur profit de cet outil :

7 erreurs à éviter sur un blog d'entreprise

7 erreurs à éviter sur un blog d’entreprise

1. Oublier qu’il s’agit d’un blog professionnel

A ce titre, il est primordial de porter une attention toute particulière à votre écriture (orthographe, fautes grammaticales, niveau de langage…). Relisez toujours (ou faites relire) vos articles avant de les publier et assurez-vous de leur cohérence avec la ligne éditoriale et le ton qui ont été définis au préalable. Cela dit, pas besoin d’être ennuyeux sous prétexte d’être sérieux et professionnel, un peu de fantaisie ne pourra vous être que bénéfique, les lecteurs préférant l’ajout d’une certaine touche personnelle qui va les fidéliser (plutôt que de lire toujours les mêmes informations traitées de la même façon). Les images utilisées sont tout aussi importantes, vous devez bien évidemment disposer des droits sur ces images et elles doivent être de qualité (pas de photo floue prise avec votre portable à la va-vite), tout comme le design du blog doit être soigné et refléter une image professionnelle en cohérence avec votre charte graphique.

 

2. Ne pas intégrer votre blog au site de votre société

L’intérêt du trafic généré par votre blog est de pouvoir l’orienter ensuite vers le site de votre société. En l’intégrant à celui-ci, vous faciliterez la navigation entre eux (avec la barre de navigation du haut de la page par ex). En augmentant ainsi le nombre de pages vues vous travaillerez également votre référencement naturel. Il est donc conseillé de mettre en place un menu de navigation évident ou le blog aura une place facilement accessible et de multiplier les liens internes entre les différentes pages de votre site pour inciter le lecteur à se promener sur le plus grand nombre de pages possible.

 

3. Ne publier sur le blog qu’en période promotionnelle

Tout l’intérêt d’un blog est de fidéliser une communauté autour de sa marque, en créant un lien récurrent. Si vous ne postez pas régulièrement, vous perdez le bénéfice du blog (c’est-à-dire les lecteurs intéressés). Ceci est encore plus vrai lorsque toutes vos publications sont orientées sur vous et que vous ne prenez la parole que lorsque vous avez quelque chose de précis à vendre (lancement de produit, promotion…).

On ne le dira jamais assez, dans une stratégie de contenu, il faut appliquer la règle des 80/20 : 80% de contenu purement informatif pour 20% de contenu centré sur votre marque.

Ce contenu promotionnel sera bien mieux accueilli s’il est dilué au milieu de contenu de qualité visant à conseiller et aider votre cible. Il est donc primordial d’établir un calendrier éditorial afin de garder un rythme de publication qui va générer un maximum d’attention.

 

4. Ne pas engager la conversation

Pour générer de l’engagement de la part de votre communauté, il va falloir les inciter à interagir avec votre contenu. Vous devez donc considérer votre blog comme un endroit où vous allez démarrer la conversation en utilisant des call-to-action spécifiques. Par exemple, n’oubliez pas de demander leur avis sur la thèse que vous venez d’exposer ou de compléter les conseils que vous avez rédigés… Une demande formulée en toutes lettres générera plus d’engagement qu’un simple billet écrit de façon unidirectionnelle. Il faut faire sentir au lecteur que son avis vous intéresse.

 

5. Ne pas avoir de stratégie d’e-mailing associée

Afin d’engager une relation avec votre communauté de lecteurs, vous pouvez compléter votre blog par une newsletter que vous enverrez régulièrement aux personnes qui se seront inscrites. Ainsi vous leur rappellerez que vous continuez à rédiger des articles intéressants et les ramènerez sur votre blog de façon régulière. De plus, la newsletter étant un condensé de vos derniers articles, vos abonnés verront l’étendue de votre expertise en un seul coup d’œil. Veillez à rédiger des sujets d’e-mails attractifs en bannissant les mots-clés qui vous feraient passer directement en spam. Personnalisez vos messages et n’oubliez pas d’inclure un call-to-action proposant de tester vos produits ou services.

 

6. Ne pas utiliser de call-to-action

Les call-to-action sont des appels à l’action ( en traduction litérale)qui vont motiver vos lecteurs à faire une action spécifique (comme vu plus haut pour inciter à commenter mais cela marche aussi pour télécharger un livre blanc, ou se rendre sur une page spécifique…) Veillez à ce que ceux-ci soient bien visibles et engageants. Ils doivent donner envie aux lecteurs de passer à l’action et doivent contenir un petit résumé (en une phrase ou avec des bullet points) des avantages qu’ils trouveront à faire cette action. La demande doit être claire et l’endroit où cliquer doit être évident. Et bien sûr l’action doit être en rapport avec l’article en question.

 

7. Ne pas maximiser la visibilité de votre contenu sur les réseaux sociaux

Créer du contenu pertinent et le diffuser sur votre blog est une bonne chose, par contre il faut aussi se soucier d’attirer vos cibles vers ce contenu. Le premier levier est le SEO qui vous permettra d’être visible dans les premiers résultats de recherche sur Google. Le second est d’utiliser vos réseaux sociaux pour propager votre contenu. Pour ceci, pensez bien à partager chaque article sur vos réseaux sociaux, mais aussi mettez des boutons de partage sur la page de chaque article afin d’inciter les lecteurs à le partager eux-mêmes. Ceci sera un bon moyen de vous faire connaitre et de gagner de nouveaux lecteurs.

 

Voici donc 7 erreurs à ne pas commettre avec votre blog. Comme vous le voyez tenir un blog est un travail qui se doit d’être organisé (ligne éditoriale, calendrier, production régulier de contenu, réponse aux commentaires, newsletter…) et qui demande du temps. Si vous avez besoin d’être accompagné dans votre stratégie de contenu et notamment dans la mise en place de votre blog, n’hésitez pas à me contacter.

Et vous d’après votre expérience, voyez-vous d’autres erreurs à ne pas commettre sur un blog ?

Vous aimez ? Partagez :

1 Commentaire

  1. forepeek 18/09/2013 Répondre

    C’est encore plus vrai pour le Blog d’entreprise, il y a des erreurs à ne pas commettre. On peut donner des atouts à sa présence Web en faisant le bon choix entre sous-domaine, dossier ou plate-forme externe pour l’installer. Il faudra faire le ratio des avantages/inconvénients. Cet article le dit aussi, le choix dépend de l’objectif : Leads, trafic, communication de marque, vendre… Alors,

    Blog et sous-domaine ? Les avantages : Pas de perte d’autorité : il hérite de celle du domaine racine – Les moteurs de recherche considèrent les liens vers le domaine principal comme des Backlinks – Un sous-domaine est une seconde présence « officielle » sur le Web : en canalisant les attaques e-reputation ou de Negative SEO, il préservera le domaine principal. Inconvénient :le site principal profitera moins du succès de son Blog en termes de Netlinking

    Blog avec WordPress, Blogger… ?
    L’atout majeur est que l’autorité des domaines WordPress et Blogger permet de bien se positionner dans les résultats naturels. Avec une stratégie de Baclinking, c’est payant. Inconvénient : l’autorité du Blog restera captive de ces plate-formes et ne bénéficie pas au site principal. De plus, il y a une limite en options de Design avec des fonctionnalités additionnelles chères.

    Un Blog dans un répertoire du domaine ?
    On invite les moteurs à identifier Blog et domaine principal. On perd l’opportunité de la seconde présence Web, mais on profite entièrement du Netlinking et de l’autorité générée. C’est mon choix avec Forepeek car il convient à l’objectif du Magazine des contenu. : trafic et autorité. 

    Je développe ce point dans les Brèves SEO : http://www.forepeek.com/press/redaction-web/referencementnaturel/seo-breves-ranking-factors-universels/